Marin Ledun, 2013

marinledunlyon2013

C’est dans un couloir à l’écart de la foule qui envahit les Quais du polar lyonnais que je rencontre Marin Ledun. Pour cela j’ai dû l’arracher aux nombreux lecteurs lui demandant de dédicacer ses livres. Il répond avec une modestie qui se traduit entre autres par le fait qu’il semble prendre nettement plus de plaisir à parler des autres auteurs que de lui-même. Première question …

Lire la suite

Elsa Marpeau, 2012

lesyeuxdumort

« Pour la première fois, elle se sent complètement exposée au désordre et à l’obscurité. La ville a perdu son apparence lisse et glacée. Personne ne la protégera plus contre les bêtes sauvages. Autour d’elle, les volets sont fermés, les portes closes. Les murs eux-mêmes ne lui ont jamais paru si hauts. Derrière se terrent les gens normaux, barricadés dans leur confort et leur sécurité. Avant, Swann …

Lire la suite

Jérôme Leroy 2012

lebloc

« J’ai débarqué depuis la gare de l’Est par un train incroyablement lent qui m’a fait voir un pays morne fait pour les invasions et les massacres. J’ai été accueilli à l’arrivée par un mignon militant du Bloc-jeunesse, désireux de bien faire, qui m’a montré où se regroupaient les SDF. Je l’ai reconnu, Valargues, entre les punks à chiens et les clodos, mais je ne suis …

Lire la suite

Sophie Di Ricci, 2011

jaguars

« Gibert Platier avait vu juste. Godzilla aussi. Ils étaient des amateurs. Ils n’y connaissaient rien. Deux Al Capone clochardisés, en virée dans l’underground lumpenprolétaire. Politiquement, ils étaient des bouffons. – J’ai juste sniffé. Une toute petite trace. C’est pas grave. – Si c’est grave. Tu fais chier ! – Sam, je voulais tester sa dope. Pour voir s’il était aussi influent qu’il le prétend et… – …

Lire la suite

Hervé Le Corre, 2010

Je rencontre Hervé Le Corre aux Quais du polar de Lyon, il répond avec modestie et passion pour un entretien où sont évoqués Jean Vautrin, Lautréamont, la question du deuil, de la violence, les choix d’écriture, le roman noir français… Hervé Le Corre : Je suis arrivé au roman noir par mes lectures, j’ai commencé à lire des romans noirs à partir d’une trentaine d’années. Jusque …

Lire la suite

Catherine Diran, 2008

L’entretien se déroule à Vienne pendant les journées Sang D’encre sur une banquette vert-bouteille, en bordure de la foule qui vient voir les auteurs. BM : Comment êtes-vous arrivée au roman noir ? Catherine Diran : J’ai écrit du roman noir parce que la littérature contemporaine française classique me faisait chier. J’adore la littérature mais je trouve qu’en ce moment la littérature est hyper autocentrée. La forme …

Lire la suite

Caryl Ferey, 2008

J’ai rencontré Caryl Ferey aux journées Sang d’Encre de Vienne (qui se déroulent tous les ans vers mi-novembre), pas encore bien réveillé d’une soirée arrosée. BM : Comment êtes-vous arrivé au roman noir ? Caryl Ferey : Par hasard, vraiment par hasard… J’ai écrit de tout en fait, et le roman noir fait partie des choses que j’ai écrites. Par contre quand j’ai fait mon premier salon de …

Lire la suite

Marcus Malte, 2007

J’ai rencontré Marcus Malte au festival « Pas Sérial S’Abstenir » à Besançon, le lendemain d’une soirée alcoolisée et après une partie de pétanque endiablée (n’hésitez pas à passer à ce festival qui se déroule fin mai). BM : Comment es-tu arrivé au roman noir ? Marcus Malte : Quand j’ai commencé à écrire des romans ce n’étaient pas des romans noirs au départ. Les premiers n’ont pas été …

Lire la suite