Faut que tu viennes de Pascal Thiriet

fautquetuviennes

Un roman qui a le goût du néopolar à l’ancienne, entre Siniac et Carrese. Ces romans noirs qui racontent l’histoire de Pieds nickelés sympathiques face à des banquiers salauds et des députés qui ne valent guère mieux, avec violence et humour. Ce qui est plutôt un bon programme. Soit l’histoire d’Enée qui va aider sa vieille amie Dido, tueuse de banquiers, pour monter une sombre …

Lire la suite

Le tueur se meurt de James Sallis

letueursemeurt

Le tueur se meurt utilise le procédé devenu classique dans le roman noir de la narration parallèle, soit l’histoire de plusieurs hommes qui ne sont plus vraiment présents au monde, entre un tueur en fin de course, un policier dont la femme est malade, un adolescent dont les parents sont partis. Le tueur accomplit une dernière mission, a une dernière cible dans le viseur mais …

Lire la suite

Des chiffres et des litres de Rachid Santaki

Des-Chiffres-et-des-litres

Nous suivons Hachim, jeune habitant de Seine Saint-Denis, bon élève, rêvant de devenir journaliste mais aussi montant les échelons dans le milieu du deal de cannabis, nous suivons Hachim mais aussi tout un petit monde qui peuple la cité, la famille de Hachim, ses amis, des petites frappes, des flics plus ou moins pourris. Rachid Santaki sait nous intéresser à eux, sans jugement, chacun cherchant …

Lire la suite

Voodoo land de Nick Stone

voodoo_land

L’avantage avec le thriller à l’américaine, là écrit par un anglais mais peu importe, que même si le livre est faiblard, il y a un savoir-faire, un métier qui fait que le livre reste plaisant à lire. Parfois ce savoir-faire se retourne contre le livre, c’est le cas pour Voodoo Land. D’abord choisir une époque précise et un lieu, début des années 80 dans la …

Lire la suite

Le jour où j’ai tué mon père de Mario Sabino

Mise en page 1

Un prisonnier parle à son psy suite au meurtre de son père. Chaque chapitre pourrait être une séance d’analyse, pour compliquer ou aérer le système, est inséré un livre inachevé écrit par le narrateur. Différents niveaux de récits se succèdent ainsi. L’écriture est riche, changeante, elle tente de suivre la pensée de ce personnage mono-maniaque, mégalomane et en souffrance, le langage est parfois précieux, truffé …

Lire la suite

Dernières nouvelles de Noela Duarte de José Manuel Fajardo, José Ovejero et Antonio Sarabia

noeladuarte

Un personnage, trois auteurs, six passages, un personnage vu par les yeux de ceux et celles qui l’ont croisé, bref un exercice de style, mais l’avantage c’est que cela ne s’arrête pas là. Chaque passage est une sorte de nouvelle, même si ce même personnage les traverse. Si l’ensemble est un peu inégal, il y a suffisamment de passages intéressant pour que cela mérite notre …

Lire la suite

La Ferme du crime d’Andrea Maria Schenkel

lafermeducrime

Un crime horrible qu’on devine très vite. Ce roman est la déconstruction de ce fait divers, une vision cubiste, comment décrire cela en montrant tous les angles, d’abord chronologique par blocs, avant, pendant et après le crime, et dans chaque bloc l’affaire est vue par le facteur, les voisins, le maire du village, etc. et par les différents protagonistes. Ce qui donne un relief, et …

Lire la suite

Marche, arrêt. Point mort de Laurent Trousselle

marchearret

Il faut un peu de temps pour rentrer dans ce roman, le style est très travaillé, l’écriture saccadée décrit les ruminations d’un personnage en guerre contre le monde avec de nombreux effets, répétitions, parenthèse, des phrases courtes, des encadrés, etc. Ça pourrait être pénible mais l’auteur tient sa forme et ses choix stylistiques, il sait les utiliser pour faire la peinture d’une pensée folle liée …

Lire la suite