Elsa Marpeau, 2012

lesyeuxdumort

« Pour la première fois, elle se sent complètement exposée au désordre et à l’obscurité. La ville a perdu son apparence lisse et glacée. Personne ne la protégera plus contre les bêtes sauvages. Autour d’elle, les volets sont fermés, les portes closes. Les murs eux-mêmes ne lui ont jamais paru si hauts. Derrière se terrent les gens normaux, barricadés dans leur confort et leur sécurité. Avant, Swann …

Lire la suite