L’envol du Faucon Vert d’Amid Lartane

Un livre aussi proche d’un essai politique et économique que d’un roman noir sur l’Algérie contemporaine. C’est passionnant grâce à une écriture classique et juste, à une construction limpide, l’auteur traite de multiples sujets, l’affairisme au centre ainsi que la sainte trilogie, le pouvoir, le sexe et l’argent, et en bordure l’islamisme, la violence, le déclin d’anciens communistes, le portrait d’un pays à la dérive. On assiste à la description des milieux industriels, militaires, politiques où tout le monde a peur de tout le monde, où des minables débordés par l’ambition sont prêts à tout pour se sentir forts, puissants, virils aux yeux des autres. On pense parfois à Manotti dans cette description frontale d’un monde de la politique et des affaires (le même monde, non ?) effrayant.
Construction qui passe d’un personnage à un autre, d’un homme parti dans le maquis islamiste à un second d’une banque d’Etat.
Il évite le pittoresque (ce qui n’est pas toujours le cas d’un Khadra par exemple), ici c’est froid, dur, et on n’a pas envie d’en sourire.
On sait que l’histoire est inspirée d’une histoire vraie dont on a parlé des deux côtés de la Méditerranée, un scandale autour d’un golden boy algérien qui a acheté des clubs de foot, une compagnie aérienne, qui organisait des fêtes où se pressaient des acteurs français (toute ressemblance avec un certain Khalifa serait sûrement fortuite).
Très bon livre, il manque peut-être un peu de construction romanesque, mais la force de conviction de l’auteur, son écriture solide, la précision de son propos, de sa documentation en font un livre important, ça se passe en Algérie, mais cette description d’une classe bourgeoise vivant sur de l’argent parfois virtuel peut se transposer ailleurs, comme le souligne une fin qui fait un détour par la France, le capitalisme triomphant a de beaux jours devant lui, tant pis s’il s’édifie sur des montagnes de cadavres…
L’envol du Faucon Vert d’Amid Lartane, Ed. Métailié , 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *