Qui est Lou Sciortino ? de Ottavio Cappellani

La mafia, son décorum, les règles à suivre qui ne fonctionnent plus, les codes d’honneur qui fait qu’on se tue sans qu’on comprenne totalement les tenants et les aboutissants, sont le centre de ce livre ironique.
L’auteur joue sur les clichés de la mafia, où comment des vieux gangsters essaient de faire tenir la baraque, la tradition.
On assiste à un conflit de génération, un groupe de jeunes essaie d’éviter les dictats de l’oncle Sal qui règne en maître sur sa famille.
Un monde qui disparaît mais l’auteur évite la nostalgie, au contraire, il montre le ridicule de tout ça.
Le style est très vivant, mélange de dialectes, de mots en anglais, en italien traduit par Quadruppani on imagine avec beaucoup de difficulté.
On a parfois du mal à suivre, du fait du nombre de prénoms différents à retenir, tous ces personnages qui font de ce livre un portrait d’un milieu.
On suit un univers rythmé par ces barbecues (le fameux « babbequiou ») pendant lesquels tout se passe.
La richesse de ce livre se trouve dans les seconds rôles, ces seconds couteaux qui assistent au désastre et au crépuscule d’un univers brutal.
Qui est Lou Sciortino ? de Ottavio Cappellani, traduit de l’italien par Serge Quadruppani  Métailié, 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *