Amin’s blues de Max Obione

Une histoire d’un boxeur qui dérive. Ça se passe aujourd’hui mais ça donne l’impression de se passer dans les années 50, 60…
Au départ, on pourrait craindre quelque chose de déjà vu, la boxe, le blues, la défonce, les prostituées, etc. il y a ça effectivement, mais l’histoire est construite par bloc d’écritures plus ou moins soutenues, ou fortes, une intrigue déconstruite, mais peu importe, ce n’est pas ça qui compte, ce qui compte c’est l’entrée dans un monde halluciné, poisseux, très bien rendu, par une écriture riche et directe en même temps. Bref, un roman vraiment intéressant, une relecture de clichés du roman noir qui tend vers une écriture poétique. Avec une forme variée, journalistique ou en immersion à la première personne, coupée par des textes de blues.
Un petit livre coup de poing qui a vraiment du charme et de la personnalité.
Amin’s blues de Max Obione, Éditions Krakoen, 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *